Fermer
Fermer
Recherche d'articles par mots-clés
Recherche d'entreprises par mots-clés
Toute la newsletter du 16/07/19
Toute la newsletter
Articles à la une
Vacances
C'est les vacances...
C'est les vacances...

Cher Cher lecteur(trice), en cette période estivale, HaOui enfile son bermuda et ses claquettes-chaussettes pour vous proposer des sujets plus divertissants à déguster avec curiosité et légèreté. Au menu, des histoires de scandales politico-financier, de tueurs en série ou de destins extraordinaires. Bonne...

Politico-financier
L'affaire de la Société générale...
L'affaire de la Société générale...

L'affaire de la Société générale est une affaire politico-financière de la fin des années 80 concernant des délits d'initiés et des enrichissements personnels ayant eu lieu lors de la tentative de privatisation de la banque Société générale pendant le gouvernement Michel Rocard... ...

Fiche société
ILE DE FRANCE ASCENSEURS
ILE DE FRANCE ASCENSEURS
Rénovation entretien ascenseur paris. Maintenance, réparation, dépannage, mise en conformité. Valorisation du patrimoine, ascenseuriste spécialiste des immeubles Haussmanniens. Escaliers mécaniques, élévateur handicapé, monte-charge et monte-voiture.
COORDONNEES

66 rue des Vignes, 94230 CACHAN

Tél.: 06 23 68 24 18
Fax : 01 46 32 22 43
INFORMATIONS
Président : Emile Traha
APE : 4329B
Création : 2016
Siret : 82054138100019
Recherche sur Google Maps Recherche sur Société.com
Articles en archives
Droit des sociétés
Non dépôt des comptes annuels : condamnation personnelle du dirigeant...
18/06/19-Non dépôt des comptes annuels : condamnation personnelle du dirigeant...

Dans une récente affaire, la Cour de cassation a eu l'occasion de préciser que c'était le dirigeant, à titre personnel, qui était redevable de l'astreinte prononcée par le président du Tribunal de commerce en cas de non dépôt des comptes annuels...

Droit social
Rupture conventionnelle et assistance du salarié...
25/06/19-Rupture conventionnelle et assistance du salarié...

Un salarié signe avec son employeur une rupture conventionnelle. Mais quelques temps plus tard, le salarié conteste la validité de la convention de rupture au motif que son employeur était assisté alors que lui ne l'était pas. La Cour de cassation lui donne tort. En effet, même si l'exigence légale...