Haoui.com

Projet de Loi de finance 2021 (PLF2021) : la relance


Les mesures de soutien prises par le Gouvernement ainsi que le plan de relance contribueraient à une croissance forte en 2021 (+ 8 %) après une année 2020 en net recul en raison de la crise du coronavirus (- 10 %).

Télécharger la présentation du PLF2021

Les mesures prises face à la crise de la COVID-19 ont permis d’en limiter les conséquences économiques et sociales. L’activité et la consommation se sont rétablies assez rapidement après la période de confinement strict. En août, selon l’Insee, dont le diagnostic est partagé par la Banque de France, l’activité s’établissait à 95 % de son niveau d’avant-crise. 

Le plan de relance, annoncé le 3 septembre et soutenu par la Facilité de relance et de résilience de l’Union européenne, ainsi que l’action massive de la Banque Centrale Européenne, permettront un rebond rapide de l’activité en 2021. Grâce aux mesures de soutien déployées par le Gouvernement, le revenu des ménages a été largement préservé en 2020, tout comme l’appareil productif. L’activité ne s’établirait en 2021 que 2,7 % en dessous de son niveau de 2019, après une récession en 2020 d’une ampleur pourtant jamais observée. La France, grâce à un plan de relance ambitieux, se place sur une trajectoire de croissance forte en 2021, qui lui permettrait de retrouver dès 2022 son niveau de prospérité d’avant-crise. 

Les mesures fiscales en faveur des ménages déjà mises en place par le Gouvernement, notamment la suppression de la taxe d’habitation sur les résidences principales et la baisse de l’impôt sur le revenu, ainsi que les mesures massives de soutien d’urgence, permettent de considérablement amoindrir le choc sur le revenu et le pouvoir d’achat des ménages en 2020. Toutefois, la période de confinement a contraint la consommation des ménages, qui resterait en fort recul sur l’ensemble de l’année 2020 (- 8 %). En 2021, alors que le pouvoir d’achat des ménages repartirait à la hausse, soutenu par le plan de relance, la consommation rebondirait (+ 6,2 %). L’investissement des entreprises, qui s’était montré vigoureux depuis 2017, reculerait nettement en 2020 avec la baisse de l’activité et les incertitudes, avant de croître à nouveau grâce au plan de relance et aux mesures de soutien qui ont préservé la capacité des entreprises à investir. Le dispositif d’activité partielle a permis de préserver l’emploi et les compétences en dépit de l’ampleur de la crise. En 2021, les mesures du plan de relance amplifieront le rebond de l’emploi. 

L’inflation diminuerait en 2020 à + 0,5 %, du fait notamment de la baisse des prix du pétrole et de la modération des prix résultant d’une demande en recul. Elle progresserait ensuite en 2021 à + 0,7 %. 

Ce scénario est réaliste et proche des anticipations des autres prévisionnistes 

La situation économique en 2020 est moins dégradée qu’attendu au sortir de la période de confinement. Le scénario sur lequel repose le projet de loi finances demeure toutefois prudent pour 2020, afin de tenir compte des incertitudes inhérentes à l’évolution de l’épidémie. 

Pour 2021, la prévision d’activité retenue est médiane par rapport aux autres prévisions. À la suite du fort rebond en 2021, la perte d’activité en 2021 serait limitée à 2,7 % par rapport à 2019, chiffre situé dans la fourchette des projections récentes fournies par les autres prévisionnistes : la Banque de France anticipe une baisse de l’activité de 1,9 % entre 2019 et 2021, le Consensus Forecast de septembre prévoit un recul de l’activité de 3,3 % sur la même période, tandis que l’OCDE table sur un recul de 4,3 %. 

Cette prévision est soumise à des aléas importants 

L’évolution sanitaire sera cruciale : le risque d’une intensification de la seconde vague épidémique en France et dans le monde existe. À l’inverse, la découverte et le déploiement rapides d’un vaccin ou d’un traitement renforceraient la confiance des consommateurs et des entrepreneurs, réduiraient les contraintes sanitaires et libéreraient le potentiel de reprise de l’activité. 

Le dynamisme de la consommation est incertain. À la faveur de la forte épargne accumulée pendant le confinement, de l’impulsion du plan de relance et de la progression du pouvoir d’achat sur les deux années, la reprise de la consommation pourrait être plus dynamique qu’attendu, notamment en cas de progrès significatifs dans le traitement et la maîtrise de l’épidémie. À l’inverse, l’investissement des entreprises pourrait pâtir plus sévèrement qu’anticipé des séquelles de la crise.

Télécharger la présentation du PLF2021

Source : Ministère de l'Economie.

Pour accompagner les entreprises dans la relance, des experts-comptables :

75001 - CABINET FRANCOIS BRUNET http://www.expert-comptable-paris-01.com
75008 - BKC EXPERTISE COMPTABLE http://www.expert-comptable-paris-8.net
75008 - AUDIT EXPERTS http://www.expert-comptable-paris-08.fr
75009 - SFC SOCIETE FRANCILIENNE DE CONSEIL http://www.expert-comptable-paris-11.com
75009 - BPERC http://www.expert-comptable-cinema-paris.com
75017 - CABINET EVEZARD ET ASSOCIES - EXPERT COMPTABLE http://www.expert-comptable-paris-17.com
77000 - EXPERTISE GESTION CONSEIL AUDIT (E.G.C.A.) http://www.expert-comptable-melun.com
78000 - KARA EXPERTISE VERSAILLES http://www.expert-comptable-versailles-78.com
78000 - QUALIANS http://www.expert-comptable-versailles.com
91000 - CABINET GERMAIN ALTER AUDIT EXPERT COMPTABLE http://www.expert-comptable-evry.com
91042 - GROUPE ACE CONSEILS http://www.expert-comptable-evry-corbeil.com
91140 - FIDELIIS http://www.expert-comptable-courtaboeuf-les-ulis.com
91160 - AGEXCO AUDIT EXPERT COMPTABLE http://www.expert-comptable-longjumeau-champlan.com
91300 - AUFIGES http://www.expert-comptable-massy.net
91800 - CABINET BESSIERE http://www.expert-comptable-91-brunoy.com
92140 - SHAPEX http://www.expert-comptable-specialiste-retraite-92.com
92250 - BSG CONSEIL http://www.expert-comptable-colombes-92.com
94300 - GROUPE ALESCO ALESCO.SOFICOGEST.KBX AUDIT http://www.expert-comptable-vincennes-94.com
94440 - SUD EXPERTISE & AUDIT http://www.expert-comptable-villecresnes-94.com