Libra : la nouvelle monnaie initiée par Facebook

Libra est un projet de cryptomonnaie initié par Facebook et rejoint par 28 grandes entreprises et ONG. La monnaie ne sera pas gérée par Facebook mais par une fondation sans but lucratif, basée à Genève dont Facebook ne sera qu'une des organisations partenaires. De manière à rassurer et garder un cours stable, à chaque achat de cette nouvelle monnaie, la fondation adossera l'équivalent en réserve en titres gouvernementaux ou en devises. De manière non-exclusive, commerciale et indépendante de la monnaie Libra, Facebook développera un porte-monnaie électronique et une plateforme de services autour de cette monnaie, appelée Calibra...

Entreprises soutenant le projet
28 partenaires tels que Visa, Mastercard, Pyapal, Uber, Ebay, Booking.com ou le français Iliad (Free) ont choisi de soutenir le projet à son lancement en payant 10 millions de dollars. Ils auront la possibilité de faire tourner un des nœuds du réseau et seront responsables de la gouvernance de la monnaie. Libra indique souhaiter étendre à 100 entreprises puis à terme ouvrir cette possibilité à tous.

Objectifs du projet
L'objectif annoncé de ce projet est de résoudre les problèmes des cryptomonnaies actuelles avec des frais de transaction faible et des capacités importantes de volumes de transactions. Ainsi, Libra souhaite permettre l'accès simple à une monnaie stable dans les pays émergents où la majorité des habitants ne disposent pas de compte en banque. De plus, Facebook y voit un intérêt pour développer les paiements via sa messagerie instantanée et faciliter les achats en ligne.

Historique
Au printemps 2018, Mark Zuckeberg, le fondateur de Facebook, annonce la création d’une division dédiée au domaine de la blockchain. Il choisit David Marcus, ancien président de Paypal et ex-responsable de Facebook Messenger, pour la diriger et une cinquantaine de personnes pour travailler sur le projet.

Essor du projet
Le 30 janvier 2019, le fondateur souligne l’importance du paiement via messagerie comme un axe stratégique du développement de ses services de messagerie.

L’objectif du « Facebook Coin » serait d’être utilisé pour des paiements et transferts de monnaie à partir des messageries WhatsApp et Messenger et vers tous les pays où Facebook est présent.

Contrairement au Bitcoin, le Facebook Coin ne sera pas soumis à une volatilité importante du marché dans la mesure où Facebook revendique avoir les moyens financiers de garantir la valeur d’un Facebook Coin avec des devises détenues sur des comptes bancaires de Facebook. De plus, il devrait être adossée à plusieurs monnaies tel que l’euro et le dollar, ce qui assurerait une certaine stabilité.

Facebook souhaite profiter de ses nombreux utilisateurs : messageries WhatsApp (1,5 milliard d’utilisateurs), Messenger (1,3 milliard) et Instagram (1 milliard) afin de s'imposer.

Depuis février 2018, un test est en cours en auprès d’un million de personnes en Inde à travers une plateforme de paiement dématérialisée du secteur bancaire indien : Unified Payment Interface.

Messenger dispose déjà d’une fonction paiement depuis 2015 mais le service rencontre des désagréments du système bancaire. En effet, les fonds peuvent mettre jusqu’à 5 jours pour arriver sur un compte et plusieurs intermédiaires (cartes, bancaires, banques…) rentrent en jeu. Ainsi, la crypto monnaie de Facebook rendrait le processus instantané et permettrait de remplacer les prestataires bancaires.

L'annonce du projet en juin 2019
En juin 2019, Mark Zuckerberg présente plus en détails le libra, nouveau nom du Facebook Coin. Les échanges passeront par la technologie blockchain, avec un réseau privé, mais le libra sera adossé à un panier de devises traditionnelles qui doit lui donner une certaine stabilité. Les libras pourront être achetés avec n'importe quelle devise et seront utilisés pour régler des transactions sur Internet comme dans des boutiques physiques. Le système pourrait apporter des frais réduits aux commerçants. La monnaie sera émise par une association à but non lucratif installée en Suisse.

L'essor du marché
Le marché du transfert d’argent et paiement via messagerie est en plein essor.

En effet, pour les pays en voie de développement, il peut être difficile pour beaucoup d’habitants d’y ouvrir un compte bancaire traditionnel ou de faire des achats en ligne. C’est une nouvelle façon d’apporter un accès bancaire à des populations exclues du système financier.

Par conséquent, la Chine est particulièrement en avance sur ce marché et emploie Tencent à travers WeChat pour les paiements via messagerie. Cette application mobile permet aux internautes de discuter en ligne, d’acheter des billets d’avion ou train, payer ses courses et trajets en taxi. La différence avec Facebook Coin est que dans le cas de Tencent, c’est le gouvernement chinois qui a le contrôle.

Telegram, une messagerie à 180 millions d’utilisateurs, souhaite également lancer sa propre plateforme blockchain. Sa crypto monnaie s’appellera Grams. La messagerie compte gagner en indépendance financières auprès des banques et gouvernements. Quant aux utilisateurs, ils pourront donc contourner les frais de transfert lorsqu’ils envoient des fonds au niveau international et pourront déplacer de l’argent discrètement dans le monde entier.

Réactions et critiques
L'annonce du projet a suscité de nombreux commentaires et critiques.

Selon Pauline Adam-Kalfon, associée chez PwC France, les banques centrales ont tout intérêt à laisser Facebook tester les crypto monnaie avant de lancer la leur. Cela leur permettra de pouvoir identifier les risques liés à l’émission d’une devise numérique.

Le Garant italien pour la protection des données personnelles, Antonello Soro, s'est inquiété des risques de non-respect de la vie privée dans les transactions et du fait que les multinationales souhaitent battre monnaie au même titre que les Etats.

Le Ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire n'exclut pas que Facebook créé un instrument de transaction mais affirme qu'il ne peut être question que celui-ci devienne une monnaie souveraine.

Le Président du Comité sur les services financiers du Congrès des Etats-Unis, Maxime Waters a demandé la suspension du projet tant que le Congrès et les régulateurs n'auraient pas examiné le dossier et a appelé les initiateurs du projet à venir témoigner devant le Congrès.

Le 21 juin 2019, Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a annoncé la mise en place dans le cadre du G7 d’une taskforce des banques centrales qui examinera notamment les exigences anti-blanchiment à l’égard des "stablecoins".

La Banque des règlements internationaux estime que l'incursion des géants de la tech dans la monnaie virtuelle pose des questions en termes de concurrence et de confidentialité de données.

Texte sous licence CC BY-SA 3.0. Contributeurs, ici

Pour accompagner les entreprises dans leur intégration des cryptomonnaies :

Un avocat fiscaliste :

75008 - PROVOST - AVOCAT FISCALISTE http://www.avocat-fiscaliste-75008-paris.com

Des experts-comptables :

60270 - PATRICK GAUTIER EXPERTISE http://www.expert-comptable-chantilly-60.com
60520 - PATRICK GAUTIER EXPERTISE http://www.expert-comptable-senlis-60.com
75001 - CABINET FRANCOIS BRUNET http://www.expert-comptable-paris-01.com
75008 - AUDIT EXPERTS http://www.expert-comptable-paris-08.fr
75009 - BPERC http://www.expert-comptable-cinema-paris.com
75009 - FIDAG http://www.expert-comptable-international.eu
75009 - SFC SOCIETE FRANCILIENNE DE CONSEIL http://www.expert-comptable-paris-11.com
75017 - CABINET EVEZARD ET ASSOCIES - EXPERT COMPTABLE http://www.expert-comptable-paris-17.com
75017 - FI.SOLUTIONS http://www.experts-comptables-paris-17.com
77000 - EXPERTISE GESTION CONSEIL AUDIT (E.G.C.A.) http://www.expert-comptable-melun.com
78000 - KARA EXPERTISE VERSAILLES http://www.expert-comptable-versailles-78.com
78000 - QUALIANS http://www.expert-comptable-versailles.com
91000 - CABINET GERMAIN ALTER AUDIT EXPERT COMPTABLE http://www.expert-comptable-evry.com
91042 - GROUPE ACE CONSEILS http://www.expert-comptable-evry-corbeil.com
91160 - AGEXCO AUDIT EXPERT COMPTABLE http://www.expert-comptable-longjumeau-champlan.com
91800 - CABINET BESSIERE http://www.expert-comptable-91-brunoy.com
92140 - SHAPEX http://www.expert-comptable-specialiste-retraite-92.com
92170 - LE CARRE EXPERTS http://www.expert-comptable-vanves-92.com
92250 - BSG CONSEIL http://www.expert-comptable-colombes-92.com
94300 - SOFICOGEST http://www.expert-comptable-vincennes-94.com
94520 - OFFIGEC MANDRES-LES-ROSES http://www.expert-comptable-94.com


Voir toutes les newsletters :
www.haoui.com
Pour les professionnels : HaOui.fr