Les agences de l’eau partenaires de l’ong Hamap-Humanitaire

Comment la loi française favorise-t-elle la coopération internationale dans le domaine de l’eau ? La loi Oudin-Santini (9 février 2005) autorise les collectivités territoriales françaises, les établissements publics intercommunaux et les syndicats des eaux et/ou d’assainissement à mobiliser jusqu'à 1% de leur budget eau et assainissement pour financer des actions de coopération internationale dans ces secteurs...

 

Comment cela fonctionne-t-il ?
L'application de la loi Oudin-Santini relève d'une décision politique. Ce sont donc les élus des collectivités compétentes qui décident de mettre en œuvre ce dispositif et d’en fixer les modalités. Les seules actions éligibles dans le cadre de cette loi sont celles visant à favoriser l’accès des populations à l’eau potable et aux services d’assainissement.

Comment l’argent mobilisé est-il mis au service des projets d’Hamap-Humanitaire ?
Hamap-Humanitaire reçoit des expressions de besoins de ses partenaires locaux, c’est toujours d’un besoin local que peut naître un projet, jamais d’une idée parisienne !  Puis, comme toujours, la priorité est de vérifier l'impact sur les populations. S'assurer que les femmes, les enfants et les hommes seront les bénéficiaires de l'action proposée, en toute équité et autonomie, et de façon durable c’est l'exigence d'Hamap-Humanitaire. Une fois le projet validé, la course au financement commence. Les agences de l’eau cofinancent les projets retenus par les collectivités locales qui leur sont rattachées. Au global, les montants réunis peuvent représenter en général de 30 à 60% du coût total du projet.

En effet, le territoire français regroupe 6 grands bassins hydrauliques qui alimentent les foyers de la métropole. Six agences de l’eau (établissements publics) ont été constituées. Elles agissent pour concilier la gestion de l’eau avec le développement économique et le respect de l’environnement. 

L’année passée, cette loi Oudin-Santini aura permis le financement partiel de projets bénéficiant aujourd’hui à 150 000 personnes, dans une quinzaine de pays, que ce soit pour accéder à l’eau potable ou à l’assainissement.

Ces agences sont des partenaires de poids et un soutien indéniable pour l’ONG Hamap-Humanitaire.

Marie Laurent, Chargée de projets, et Martine Gernez.

Si vous n’avez pas lu les articles précédents, vous pouvez les retrouver sur le site de HaOui en cliquant ici, http://www.haoui.com/recherche-haoui-articles.php?recherchearticles=hamap. Vous pouvez également découvrir le site www.hamap-humanitaire.org pour vous inscrire, prendre connaissance des projets mis en œuvre et soutenir l'ONG Hamap-Humanitaire. 

http://hamap-humanitaire.org


Voir toutes les newsletters :
www.haoui.com
Pour les professionnels : HaOui.fr